Votre corps est-il trop acide?

Notre corps fonctionne selon un équilibre subtil: il ne doit ni être trop alcalin, ni trop acide. Dans l’état de santé, le pH du sang s’élève à 7,4 et est légèrement alcalin. Il peut varier entre 7,35 et 7,45. Au delà de ces valeurs, notre corps devient soit trop acide (on parle d’acidose), soit trop alcalin (alcalose).

Les conséquences de l’acidité

Quand nous mangeons un aliment au goût acide, comme du citron par exemple, nous nous rendons compte rapidement de son effet irritant. Les acides vont en effet irriter les muqueuses, provoquer des inflammations, un dessèchement de la peau etc.

En cas d’excès d’acides dans notre corps, celui-ci va chercher à rétablir l’équilibre acido-basique en les neutralisant. Les acides vont être associés à des bases présentes dans nos tissus sous forme de minéraux et être transformés en sels neutres ayant la forme de petits cristaux solides.

Cette neutralisation a plusieurs conséquences à long terme:

  • une perte des minéraux présents dans le corps et qui ont normalement d’autres utilités (calcium, sodium, potassium, magnésium, fer, manganèse etc)
  • des reins fatigués qui sont de moins en moins capables d’éliminer les sels neutres
  • le stockage des sels neutres (ou cristaux) non éliminés par les reins dans les tissus

Ai-je un terrain acide?

De ces conséquences évoquées ci-dessus, résultent un certain nombre de pathologies pouvant évoquer un terrain acide dont les principaux sont les suivants:

  • dents cariées, fragilisées, sensibles
  • saignement et inflammation des gencives
  • fragilité voire chute des cheveux (par manque de minéraux et par des racines brûlées par l’acidité)
  • ongles cassants, dédoublés etc
  • arthrose, rhumatismes, douleurs inexpliquées,
  • problèmes de peau (démangeaisons, crevasses, peau sèche, eczéma …)
  • problèmes de sommeil, tendance dépressive
  • fatigue chronique et frilosité
  • diminution des défenses immunitaires (rhumes à répétition, infections etc)

Comment s’en prémunir?

L’excès d’acidité peut avoir plusieurs origines:

1/ une alimentation trop acidifiante comprenant les aliments transformés et industriels, l’alcool, le café, le thé noir, le sucre raffiné, les tomates cuites et/ou non de saison, la viande, la charcuterie, les céréales, les légumineuses, l’huile végétale de première pression à chaud, les boissons industrielles…

Eviter ces aliments, voire les supprimer permettra de réduire l’acidification de l’organisme. Il est par ailleurs important d’intégrer dans ses repas des aliments alcalins permettant de compenser les acides (ce qui évitera d’utiliser les minéraux présents dans les tissus).

Principaux aliments alcalins: salades, légumes verts, légumes colorés (sauf la tomate qui est acidifiante), bananes, amandes, noix du Brésil, pommes de terre…

2/ une carence en minéraux et en vitamines empêchant la transformation des acides. Nous pouvons trouver ceux-ci principalement dans les fruits et légumes (les moins cuits possibles).

3/ la fatigue et le manque de sommeil ainsi que le stress: un sommeil de qualité et en quantité suffisante permettra de facilité la transformation des acides.

4/ le manque d’oxygénation des tissus causé par une trop grande sédentarité. Il sera donc important d’avoir une activité sportive régulière permettant cette oxygénation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :